Le Raspberry Pi. Ce petit ordinateur annoncé en 2011 a été vendu à plus d’un million d’exemplaires depuis le début de sa commercialisation il y a un an. Nous vous l‘avions présenté , nous vous proposons aujourd’hui une série d’articles qui va vous permettre d’intégrer facilement un Raspberry Pi dans un environnement Apple.

Raspberry Pi
Raspberry Pi

Installer et configurer un Raspberry Pi

La première chose à faire est d’acheter un Raspberry Pi. Nous avons besoin de la version B de l’appareil, qui est doté d’une prise RJ45 et vaut environ 35 €.

En plus de la carte elle-même, il nous faudra une carte SD pour le système (nous vous recommandons une carte SDHC Class 6 de 4 Go), une alimentation USB capable de fournir 700 mA au minimum (un chargeur d’iPhone est parfait pour cet usage), un câble microUSB et un câble RJ45 pour relier le Raspberry Pi au réseau. Dans notre cas, nous avons aussi investi dans un boîtier, mais un simple morceau de carton suffit amplement.

macgpic_1362738509_scaled_optim

Pour l’installation initiale, il faudra aussi un clavier USB, un câble HDMI et un écran compatible, n’importe quel téléviseur LCD devrait suffire. Un Mac avec un lecteur de cartes SD est aussi indispensable pour l’installation.



L’installation initiale

Nos explications ont été écrites pour des personnes qui n’ont jamais utilisé de distribution Linux et n’importe quel néophyte devrait pouvoir mettre en place un serveur Time Machine. La première chose à faire est d’aller télécharger une image du système du Raspberry Pi. Nous avons utilisé la distribution Raspbian qui est proposée par la fondation à l’origine du projet. Il s’agit d’une variante de la distribution GNU/Linux Debian optimisée pour le processeur ARM du Raspberry Pi.

Une fois l’image téléchargée, nous allons utiliser un petit outil qui va installer le système sur la carte SD. Attention, cette dernière sera totalement effacée. Téléchargez RPi-sd card builder, un utilitaire qui va préparer la carte. Le fonctionnement est simple : vous choisissez l’image téléchargée précédemment, vous choisissez la carte SD et vous attendez. Avec une carte de 4 Go Class 6, l’installation prend moins de 5 minutes.

macgpic_1362738712_converted_optim
Maintenant, il faut placer la carte dans l’emplacement SD du Raspberry Pi, brancher un clavier USB, le câble HDMI et la prise microUSB. Après quelques secondes, le système devrait démarrer et vous allez arriver sur l’écran de configuration du Raspberry Pi.

La première chose à faire est d’utiliser tout l’espace de la carte SD, en utilisant le menu expand_rootfs. Il faut ensuite changer le mot de passe de l’utilisateur dans le menu change_pass, configurer le clavier dans configure_keyboard et activer l’accès SSH dans ssh.

macgpic_1362738722_scaled_optim

macgpic_1362738743_scaled_optim

Pour les amateurs, il est aussi possible d’overclocker le Raspberry Pi, mais nous n’en avons pas besoin dans notre cas.

Petite subtilité ici, il existe en fait plusieurs modèles de Raspberry Pi : la version A et la version B originales disposent de 256 Mo de RAM, partagée entre le système et le contrôleur vidéo, alors que la version B actuelle dispose de 512 Mo de RAM. Si vous avez un Raspberry Pi récent doté de 512 Mo de RAM, il n’y a rien à faire ici, alors que si vous avez un modèle doté de 256 Mo de RAM, il faut se rendre dans memory_split et définir une mémoire vidéo de 16 Mo. Comme nous n’allons pas utiliser la partie vidéo du Raspberry Pi, nous allons allouer le maximum de mémoire au système.

sudo reboot

Une fois le Raspberry Pi redémarré, il faut vous connecter avec le nom d’utilisateur pi et votre mot de passe. Nous allons ensuite taper une commande qui va nous permettre d’obtenir l’adresse IP du Raspberry Pi.

ifconfig

Une fois l’adresse obtenue, vous pouvez ranger le clavier et l’écran, la suite se fera sur votre Mac.

Détection du Raspberry Pi

Nous allons maintenant profiter d’une technologie intégrée à Mac OS X depuis Jaguar, Bonjour. Cette technologie permet à un périphérique de s’annoncer directement sur le réseau, ce qui va permettre d’éviter d’utiliser l’adresse IP du Raspberry Pi.

Première chose à faire, lancer le Terminal sur votre Mac et taper la commande suivante, en utilisant l’adresse IP obtenue précédemment.

ssh [email protected]_ip

Entrez votre mot de passe et tapez ensuite la commande suivante. Elle va installer Avahi, une implémentation libre du protocole Bonjour, et les programmes nécessaires à son fonctionnement.

 sudo apt-get update 
sudo apt-get install libdb5.1-dev db5.1-util libgcrypt11-dev avahi-daemon libavahi-client-dev

Une fois Avahi installé, la commande suivante va permettre de lancer le programme à chaque démarrage.

sudo update-rc.d avahi-daemon defaults

Maintenant, nous allons utiliser Avahi pour que le Raspberry Pi soit accessible sur une adresse compréhensible et pas sur son adresse IP. La commande va créer un service qui va permettre au Raspberry Pi de s’annoncer pour un accès SSH. Pour ceux qui ne connaissent pas Nano, il suffit d’utiliser les commandes ^O pour sauver et ^X pour quitter.

sudo nano /etc/avahi/services/ssh.service

Dans ce fichier, il faut copier les données suivantes :

<?xml version="1.0" standalone='no'?><!--*-nxml-*-->
<!DOCTYPE service-group SYSTEM "avahi-service.dtd">
<service-group>
<name replace-wildcards="yes">%h SSH</name>
<service>
<type>_ssh._tcp</type>
<port>22</port>
</service>
</service-group>

On va aussi en profiter pour changer le nom utilisé pour identifier le Raspberry Pi sur le réseau. Par défaut, il utilise le hostname raspberrypi, nous allons utiliser MacberryPi.

sudo nano /etc/hosts

Dans ce fichier, il faut changer la valeur qui suit 127.0.1.1 par le nom voulu.

sudo nano /etc/hostname

Ici, il faut mettre en début de fichier le nom voulu.

Une fois que c’est fait, il faut redémarrer et vérifier que le Raspberry Pi est accessible. La commande suivante permet de redémarrer le périphérique.

sudo reboot

Si tout s’est bien passé, l’accès SSH va être fermé et vous pourrez ensuite vous connecter après environ une minute avec la commande qui suit.

ssh [email protected]

Le Raspbbery Pi est donc accessible en SSH via l’adresse MacberryPi.local, ce qui évite de devoir déterminer l’adresse IP de l’appareil : c’est le Raspberry Pi lui-même qui va effectuer la correspondance et vous simplifier la vie.

Nous pourrions éteindre le Raspberry Pi avec la commande suivante, mais nous allons plutôt nous attaquer à le transformer en serveur Time Machine.

sudo halt


[wysija_form id= »2″]
MàJ :2016-06-01 14:41:12